Horizon Saint-Gervais

Droit de réponse suite à l'article ''LE FAUCIGNY'' du 5 mars 2020

Actualités

Cyrille DU PELOUX a souhaité réagir sous forme de ''droit de réponse'' aux allégations mensongères de Jean Marc Peillex, relayées dans l'article du Faucigny daté du 5 mars.

"J'ai une connaissance approfondie des contrats de délégation de service publique (DSP),puisque cela a été longtemps mon métier de négocier et de gérer de tels contrats, un peu partout dans le monde. J'ai été frappé de voir les critiques sévères de la Cour des Comptes sur la gestion des délégations de service publique par la mairie de Saint-Gervais, dans ses trois derniers rapports, critiquant fortement le manque de compétences internes à la commune et les nombreuses et graves irrégularités dans la contractualisation de l'ensemble des trois DSP (les thermes, le casino, les remontées mécaniques) . Celles-ci constituent pourtant un élément essentiel du patrimoine et de la santé économique de Saint-Gervais, et il y a de quoi s'inquiéter.

Le triste record est battu avec la dernière DSP des remontées mécaniques, signée en 2018 avec la STBMA , dont le sérieux et la compétence ne sont d'ailleurs pas en cause. C'est le cadre contractuel fixé par le maire, seul négociateur de ce contrat, qui est proprement exorbitant et porteur d'une lourde menace pour l'avenir de Saint-Gervais , sans que personne n'ait été informé des conséquences financières. C'est une dette supplémentaire de 63 millions d'euros pour le rachat des installations en fin de contrat , soit 12 000  euros par habitant , qui vient s'ajouter à une dette déjà élevée de 24 millions d'euros , soit 4200 euros par habitant, elle même provoquée par les erreurs de gestion du maire du fait des annulations des précédentes DSP (15 millions d'euros pour la DSP du coté de Mégève et je pense 10 millions d'euros pour la DSP du coté du Prarion; ou peut être 20 millions d'euros pour cette dernière puisque c'est le chiffre que donne le maire sortant dans l'article).

Cette nouvelle DSP est proprement mortifère .D'une durée de 30 ans , elle est beaucoup trop longue, d'autant plus qu'il n'y a pas eu de concurrence. Elle ne tient aucun compte du réchauffement climatique qui va rendre obsolète les pistes du bas du domaine skiable, et sans doute aussi d'une partie du haut également.
Il est vrai que l'on a déjà l'habitude du gaspillage d'argent avec la récente piste de retour vers Saint-Gervais , avec ses canons à neige et le fameux tunnel aussi dispendieux qu'inutile. Et ce sont ces installations qu'il va falloir racheter pour 63 millions d'euros. Du jamais vu ! Et personne ne le sait...

La première tache du nouveau maire sera donc de renégocier cette DSP, pour éviter la faillite à terme de la commune. Ce sera difficile , bien sùr , puisqu'elle est toute récente , mais il n'y aura pas d'autre solution si l'on a un peu le sens des responsabilités. Et si l'on veut que nos enfants puissent vivre dans de bonnes conditions à Saint-Gervais.

Les propos que le maire me prête sur le télésiège des Chattrix sont eux même mensongers , puisque j'affirme exactement le contraire , à savoir que la modernisation de ce télésiège est utile, de même que la modernisation de la télécabine du Bettex qui , hélas , n'est prévue qu'en 2045  dans la nouvelle DSP !!! J'avais d'ailleurs demandé précédemment un droit de réponse à votre journal sur ce point , et ne l'avais pas obtenu. C'est l'occasion de redresser cette erreur.

Pour le reste des propos diffamatoires tenus à mon égard, en particulier sur ce fameux épisode de piratage du compte Facebook du maire , je pense que tout le monde aura compris qu'il n'y a pas eu de piratage. Et que l'on est comme souvent dans ce monde des fausses informations dans lequel le maire sortant aime se complaire tout en les dénonçant. On appelle cela le syndrome du pompier pyromane.

Je vous remercie de bien vouloir publier cette lettre au titre du droit de réponse .

Cordialement,

Cyrille du Peloux
tète de liste Horizon Saint-Gervais  "
 


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.